T.S.V

Nous avons dédié ce projet à l'amélioration de la sécurité routière, principalement en cas d'intempéries, de brouillard dense, là ou il n'existe pas d'application spécifique.

Aujourd'hui, sécurité routière et technologie sont étroitement liés. Pour la sécurité de tous, de nouvelles technologies sont en cours de développement dans les bureaux d'études des grands de l'industrie automobile pour assister le conducteur.

La visibilité est un point essentiel pour la sécurité de tous les usagés de la route. Il faut que le conducteur puisse voir et être vu. Nous avons baptisé notre projet « Lynx ». Ce projet est divisé en deux parties :
- l'équipe a d'abord mis en place la simulation d'un système de communication entre deux véhicules. L'intérêt est de transmettre des informations provenant des véhicules directement environnants, pas forcément visibles, et d'avertir le conducteur de façon claire de la distance le séparant du véhicule qui le précède. L'objectif est de le sensibiliser à adopter une distance de sécurité adéquate.
- dans un second temps, nous avons développé une solution qui concerne le danger que représente l'usure des différents phares d'un véhicule. Ainsi, notre réalisation nous permet de pouvoir anticiper leurs défaillances à travers l'utilisation de compteurs spécifiques du type d'éclairage de la voiture.

Pour réaliser ce projet il nous a fallu nous munir d'un logiciel de simulation CANoé, de Vector. Les deux véhicules seront simulés par deux ordinateurs sur lesquels nous associerons un GPS afin de calculer en temps réel la distance qui les sépare. Ensuite, pour que les consignes données à l'utilisateur soient transmises par le bus CAN au conducteur, il a fallu utiliser un microcontrôleur qui doit transmettre les consignes au conducteur. Enfin, la communication et l'échange de données entre les deux véhicules seront assurés par un câble Ethernet. Nous avons du adapter ces différents composants électroniques en fonction de l'avancée de notre projet. En particulier, nous avions besoin d'un microcontrôleur typique qui puisse convertir les informations du langage C au bus CAN. Quant au réseau de communication, il nous fallait un système rapide, fiable et c'est le câble Ethernet qui fournissait le plus d'assurances à ce niveau sachant que les protocoles sans fils sont encore compliqués à utiliser pour ce type d'application.

Finalement, au cours de nos recherches et du travail réalisé, nous avons réussi à mettre en place la communication entre deux entités mobiles et l'affichage de consignes à l'utilisateur. Nos résultats sont exploitables et améliorables. Notre projet est valorisé en open source, possède une représentation SourceForge sur internet et nous avons créé un lien avec des experts de la communication entre véhicules. Nous sommes fiers d'avoir suscité l'intérêt d'une communauté spécialisée dans le V2V et qui souhaite s'inspirer de nos résultats.

En se basant sur notre travail, des élèves de système d'information par exemple pourraient se concentrer sur la mise en place d'une communication sans fil.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Ce test a pour but d'empêcher les spams.
3 + 16 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.